Videoz

Loading...

2010-06-08

Phoenix @ Col De Bleyne - 10.05.29


Ce Matin la, J’ai RDV a 9 :30 a pdl avec Andre et Claude. Manu doit nous rejoindre a 10 :30 au Col de Bleyne. Je suis excité comme une Puce. J’attends ce moment depuis mon dernier vol là-bas en début d’automne. Nous arrivons au Col de Bleyne. Les conditions sont bonnes, les parapentes sont déjà en l’air mais on arrive un peu tard et ca se bouche rapidement. Je reçois un Texto de Manu qui me prévient qu’il nous rejoindra au déco. On se dépêche avec Claude de monter les ailes. Andre nous accompagne mais il préfère de pas voler aujourd’hui. Il est 11 :30, les ailes sont montées… Un peu d’appréhension a ce moment, une fois prêt quand mon cerveau reprend le dessus avant de décoller. Je me rappelle mes derniers vols là-bas. Jean-Charles était la ! Le cœur serre, j’avale quelques bouchées de mon sandwich mais ca se bouche encore juste devant le déco. Merde il ne faut pas trainer. Nous sommes en train de nous habiller quand manu arrive. Je le rassure en lui disant que ce n’est pas trop tard mais qu’il ne faut pas trainer si il veut voler. D’abord déconcerté, il se motive…Claude est prêt, il ouvrira, comme d’hab le pauvre ;o) Il est 11 :45 et je me mets en l’air juste derrière lui et je le suis vers le pic de l’aigle ou je ne prends rien. Le plafond est bas, a peine a environ 1650m, 100m au dessus du déco. Je pense que je vais faire un tas mais je m’accroche en revenant sur mes pas en direction du col. Les méduses tiennent, Claude aussi. Ya pas de raison. Faut que je m’accroche ! Je fais enfin le super plaf a 1700m au niveau du col et je vois que manu se prépare. Claude est déjà plus haut et je continu a m’accrocher et décide de partir vers le bois brule mais je me retrouve très vite a la base du nuage, merde un tour de trop et je suis presque dedans, je vois le bleu mais plus les parapentes alors je fais demi tour en tirant sur la bar…je sors des barbules et me dirige vers Castellaras pendant qqs minutes avant de percuter qu’on peut pas voler vers le sud ! Putain de sommet France-Afrique ! Je me retourne et m’aperçois que ca se re-débouche vers le bois brule alors je repars et continu vers la ferrière, je suis un peu après le Mont Bouroux et décide de transiter vers les Lattes. C’est la première fois que je pars en direction de St Andre ! C’est mon premier vrai cross et je ressens une certaine angoisse, la peur de l‘inconnue ! J’ai des pbs de radio ; Je peux parler mais pas recevoir et pourtant Andre et Claude essayes de m’aider mais je n’entends pas. Je ferai encore un vol tout seul ;o) Je me refais un peu en transition en milieu de vallée mais je suis trop presse et je sors du thermique après qqs tours seulement. J’arrive aux Lattes et heureusement je prends une bonne petite pompe qui me ramène a 2350m ! Ouf, le plaf est plus haut ici, ya du soleil et des beaux petits cum. Mais la, nouvelle erreur, je fais la bêtise de ne pas suivre cette crête jusqu’au Teillon, et je pars en transition sur la crête plus au nord qui est bcp plus basse et la j’ai rien eu jusqu'à Solehias. Je me retrouve au ‘Bitard de Paolo’ (Andre m’a dit qu’il s’appelait comme ca ;o)) ou j’arrive une centaine de mètre au dessus. Je ne savais pas que la Bérnarde était sur la droite…j’aurai du tenter mais je suis allé me mettre dans le col de St Barnabé ou je me suis senti un peu bas ! Il faut prendre une décision : Je passe le col et essaye de continuer vers le Pic de Chamatte et St Andre ou je fais demi-tour. Le pb c’est que je ne sais pas ce qu’il y a derrière le col…J’aurais du écouter Gérard M et étudier la carte !!! Mais ce n’est plus le moment pour ca ! Dans le doute de pouvoir poser après le col, je décide qu’il vaut mieux faire demi tour (Andre et Claude me diront après que j’ai bien fait car ca pose pas derrière le col ;o)) et j’essaye de me refaire un peu sur la petite crête qui est dans le col mais pas possible ! Je suis bas et il faut que je pose. J’aperçois un cimetière au N.O de Solehias avec un grand champ pas très loin. Ca sera parfait pour se vacher! C’est grand mais j’ai du mal a analyser la direction du vent pour poser…dans le doute, je vais poser vers l’ouest mais j’en oublie mon Over Drive…il est tendu au taquet…Approche et finale très longue (je pensais que j’avais le vent de cul) quand je m’aperçois que les herbes sont super hautes ! Je me rappelle alors ce mail de JLB a ce sujet : Prendre le haut de l’herbe comme repère sol et si je dois faire les roulettes, bien pousser sur la speed bar pour ne pas se faire arrêter net par l’herbe ! Ok, mais je ne compte pas faire les roulettes alors tout va bien…a environ 1m du haut de l’herbe j’attends mon effet de sol !? Merde, avec de l’herbe comme ca, il n’y a pas d’effet de sol ;o) Mon aile s’arrête net ! Je passe devant et me prend le nez de l’aile sur la tronche ! Je m’en sors bien, avec un bon mal de tête et un trou dans le casque (quand même). C’est mon deuxième nez avec le Discus ! J’espère le dernier…

Je ne savais pas ou j’étais mais heureusement, les indications que j’avais donne en radio (Pente Sud Est du Teillon, ont permis a Andre de venir me récupérer avant que j’ai finis de plier l’aile…Claude a fait un très bon vol ! On l’a récupéré a St Auban ; il revenait de St andre, cotes longues etc…

En bref, j’ai fais beaucoup de mauvais placements en l’air mais en étant tout seul en l’air (Claude était déjà a la Bérnarde quand j’arrivais aux Lattes ;o)). Je suis pas mecontent car j’ai bcp appris durant ce vol mais le we d’après je ferai d’autres erreur de placement, juste pas aux mêmes endroits…Je me pauserai pour la deuxième fois a Solehias…en Anglais on dit : Third time is a charm…Alors j’attends le week end prochain avec impatience…

En attendant, bon vols a tous…Le Phoenix.

No comments:

Post a Comment