Videoz

Loading...

2010-06-20

10.06.19 - Tribute to JCB @ Gourdon



Aujourd'hui, c'est le ventre noué et le cœur serré que nous nous retrouvons sur le Parking de PDL. Pas de mail annonciateur sur la mailing liste pour aller voler cette fois ci, juste quelques mails ‘persos’ et coups de tel en catimini…D’ailleurs, aujourd’hui, on n’est pas la pour ‘voler’, juste pour accompagner Marc dans ce vol qui va être très éprouvant émotionnellement et dire un dernier au-revoir à l’ami de certains et au compagnon de vol pour d’autres, Jean-Charles Balembois; Je retrouve Paolo, Guillaume et Isa le Kiwi mais il y a aussi Nico la Mouette, Georges le Cormoran, Daniel le Corbeau et Lilyan le Dodo etc…Les autres arriverons au fur et a mesure directement au déco…

Nous y arrivons à 10:15 et Ils annoncent des orages en début d’aprèm, les nuages chargent déjà et l’atmosphère est grave. Nous montons nos ailes de façon très silencieuse, presque solennelle. J’attends anxieusement l’arrivé de Marc qui arrive vers 11h avec Patrice. Ils monteront son aile au déco Parapente; pour être sûr d’arriver en finesse au dessus du terrain de JC (au cas où ca monte pas ?!) mais aussi peut être pour être un peu plus tranquille…Damien et Stéphanie, Christian, Nadine et d’autres sont avec lui au déco du haut. ‘J’attends’ aussi l’arrivée de Gil qui m’avait dit qu’il nous rejoindrait au déco avec Jean, son frère et Françoise D mais je ne vois arriver que Françoise et Patrick C et Francois B…Gil et son frère se sont arrêtés directement au terrain de JC pour être avec  la famille et les proches. Je me sens ailleurs et je n’ai pas vraiment envie de plaisanter ni de parler comme d’habitude…je ne percute même pas l’arrivée de Patrick C qui est pourtant un des pilotes que j’admire sur le circuit européen mais que je ne connais pas personnellement…Cela sera pour une autre fois…Je discute un peu avec Serge B que je rencontre pour la première fois…Plus tard, après le vol, On parlera du Népal, mais surtout de Pokhara et Il me confirmera ce que je pensais quand j’y étais en Janvier, on peut voler en Delta a Pokhara…Il m’apprend alors que ca pose au bord du lac mais pas en hiver ;o)

Georges décolle à 11:30 pour tester les conditions et commencer notre hommage. Il ne prendra rien entre Gourdon et Kennedy mais arrivera à se refaire très vite. Il annonce un peu plus tard en radio qu’il y a un thermique qui déclenche juste au dessus du terrain de JC…il est donc avec nous aujourd’hui, comme pour tous nos vols d’ailleurs depuis son tragique accident en janvier…Je me souviens encore du message que m’a laissé Christian, j’étais dans un bus entre Agra et Delhi (Je partais pour Kathmandu le lendemain) quand je l’ai écouté : JC est mort en Namibie et Gil et Patrick C sont blessés! Putain! Je n’avais pas pu être à l’enterrement car je n’étais pas encore rentré en France…mais aujourd’hui je suis là pour lui et avec ses amis…

Francois B et Françoise décollent en parapente biplace quelques minutes après Georges…nous sommes tous prêts et n’attendons plus que le décollage de Marc au déco du haut. Gérard M décide de décoller également…Je suis en 2eme position mais j’hésite car Marc n’est pas encore en l’air…finalement je décolle aussi pour essayer de prendre un peu…moi aussi je veux être sûr de pouvoir survoler le terrain pour lui rendre hommage. Je décolle très mal, trop pressé, trop stressé, la jambe droite emmêlée dans la ficelle de fermeture de mon harnais. J’apprendrai plus tard en discutant avec Nico, La Mouette, que nous avons plus ou moins tous mal décollés ce jour là (au grand ‘désespoir’ de Patrick C qui était avec Nico au déco). Gérard était parti à droite mais je ne peux pas le suivre car un parapente est au milieu…tant pis, je pars à gauche où je prends un petit peu de dynamique sur le bitard où se trouve la faveur mais j’ai toujours la jambe prise avec cette p….. de ficelle, et j’essaye de m’en dépatouiller car je ne peux pas fermer mon harnais. Quand j’y arrive enfin, j’ai juste assez de marge pour repartir à droite, vers le déco parapente, vers Marc…Apres 2-3 aller retours entre les 2 déco, J’allume la camera…Ca y est, Marc décolle et je le vois partir directement vers le terrain de JC. Je décide de faire quelques tours de plus pour prendre un peu de marge car je n’ai pas la même finesse…je suis dans un petit thermique mais mal concentré, je fais un tour de trop et je me retrouve dans le nuage…Patrice, qui m’avait observé ‘d’en bas’, me dira plus tard que c’est toujours le tour de trop ;o) Je tire sur la barre et me retrouve dans le barbule puis a la base du nuage et je pars en direction du terrain de JC en suivant Gérard et Marc, un peu plus loin devant…La transition se fait dans du velours, presque a la base du nuage…Je n’avais vraiment pas besoin de ce tour de trop…

Marc arrive au dessus du terrain et rend ses hommages à JC, son ami de longue date et compagnon de vol irremplaçable…J’éclate alors en sanglots en l’écoutant et nous disons au revoir a l’Aigle de Gourdon comme l’appelle le Corbeau, chacun a notre tour à la radio. D’abord le Corbeau, puis moi et ainsi de suite…On entend bien dans nos voix graves que nous sommes pour la plupart en train de pleurer…Pour ma part, je n’ai tellement rien a dire que je me contente de lui dire au revoir ’de la part du Phoenix’ mais nous savons tous qu’il sera désormais, à jamais, présent avec nous durant nos vols…

Le balai continu et nous survolons tous le terrain…Il règne un silence de plomb sur la fréquence et tout le reste du vol se fera dans le silence le plus complet…La famille et les proches nous regardent d’en bas et nous les regardons d’en haut…Nous sommes tous ensemble dans ce moment mais chacun dans sa ‘bulle’, chacun avec ses souvenirs et ses émotions…Il n’y a rien à faire pour rester en l’air, ça tient ‘presque’ tout seul comme si le dieu Eole voulait qu’on soit dans le moment, dans ce moment, sans se préoccuper du reste. C’est un vol doux qui me parait même irréel…Les pilotes vont se poser au fur et a mesure car il faut replier les ailes et remonter a Gourdon et a la fin, il ne reste plus que Marc, Paolo et moi en l’air. Nous restons tous les 3 vers Kennedy pendant un moment puis allons nous poser…Il le faut bien…D’abord Marc, puis Paolo et je ferme le vol…Une fois posé et le casque enlevé, je croise le regard de Marc et nous échangeons un signe de tête…il n’y avait pas besoin de mots…

Bon vent Jean-Charles, L’Aigle de Gourdon, que j’avais enfin commencé à connaitre et que j’appréciais de plus en plus ; tu m’étais enfin devenu accessible dans l’échange et tu avais commencé à m’apprendre tellement sur notre passion commune durant nos derniers vols ensemble au Col de Bleyne et à Gourdon, toi qui nous a quittés bien trop tôt et qui nous manquera à tous énormément…

Bon vent JCB, et à très bientôt dans les airs…Le Phoenix

No comments:

Post a Comment