Videoz

Loading...

2010-08-28

10.08.22-26 - CND Cup & British Opens @ Laragne



Le Challenge CND 2010 s’est déroulé du 23 au 26 Aout à Laragne. C’est un challenge qui n’avait pas eu lieu depuis plusieurs années et qui a été remis en route sous l’initiative de Pauline Bourdeaux, jeune deltiste des Mouettes Rieuses qui fait partie de la commission événement de la FFVL. Le challenge, qui a la base est plus un effort pédagogique qu’une compétition, a pour but de réunir sous la forme de binômes, un pilote ‘novice’ et un pilote ‘confirme’ qui doivent parcourir un circuit libre ensemble, mais surtout, se poser ensemble...

Apres mon vol de samedi a Sederon et la cérémonie de remise des prix du championnat de france Open 2010 la veille, j’arrive à Laragne assez tard et je vais directement au gite que nous avions réservé avec plusieurs pilotes. Je rencontre aussitôt Jean-Michel, Nikolai  et JC des canards sauvages qui sont encore a table et qui ont la gentillesse de partager leur repas avec moi (Merci JC pour le muscat alsacien de 1961 ; Exceptionnel !). Manolo et Fernand des hommes volants de Lorraine rentrent du restaurant chinois un peu plus tard et nous discutons tous ensemble histoire de se connaitre un peu avant de tous allés nous coucher car nous avons prévus de voler le lendemain.

Dimanche matin, Day-1, Je rejoins Paolo et Stella au camping. Richard est déjà monté au déco avec Martine. Nous avions prévus de se faire un petit vol de mise en bouche. J’apprends alors que les la British League commence le jour même et que les tchèques viennent de terminer leur compète la veille et que beaucoup de pilotes sont toujours là. Nous sommes donc bien plus d’une centaine d’ailes éparpillées aux 2 déco Sud de la montagne de Chabre. Paolo, Stella et moi nous installons au déco des ‘flemmards’ pour ne pas être au milieu des pilotes anglais et commençons a monter nos ailes. Les canards sauvages et les lorrains sont a celui du haut. Les Brits ont 4 fenêtres prévues entre 13:30 et 14:50 et il vaut mieux être en l’air avant eux pour éviter les mégas grappes qui s’annoncent. Nous sommes fin prêts un peu avant 13H mais Stella qui est du coin nous invite a temporiser car les conditions ne sont pas encore installées. Elle décide de décoller a 13:30 mais malheureusement les conditions ne sont toujours pas en place et elle devra se poser rapidement au Porte Avion après avoir essayée tant bien que mal de se refaire. Paolo et moi décidons donc d’attendre un  peu. Les anglais ne décollent pas non plus. Nous observons tous les quelques pilotes en l’air et assistons a une bonne série de tas jusqu’a ce qu’un parapentiste balise un thermik entre les 2 déco. Quelques pilotes partent du haut où se trouve Richard qui en a marre d’attendre et nous annonce en radio qu’il décolle. Il est dans la pompe et Paolo le suit. J’allais décoller quand un pilote arrivant sur le coté se met devant moi et se met en attente. Pendant ce temps les anglais décollent au fur et à mesure...Il finit par me laisser la place et je décolle sur le champs. Richard et Paolo ont donc pris de l’avance et partent vers l’Ouest en direction du Col St Jean alors que je suis oblige d'évoluer prudemment dans une belle grappe devant le déco. Je décide de partir également pour être plus tranquille en espérant faire le Plaf un peu plus loin comme Paolo et Richard qui viennent de partir en transition sur la crête d’Orpieres au Nord. Je suis enfin au Plaf à 2400 quand je pars les rejoindre. Je suis en terrain inconnu car c’est la première fois que je sors de ce bocal…Je ne perds pas beaucoup d’altitude au début de ma transition et j’arrive sur Orpieres a environ 2000m. Les 2 autres sont déjà aux antennes de Beaumont. Quand j’arrive enfin aux antennes, Richard est un peu plus bas et dans l'ensemble, ca ne monte pas vraiment. Nous allons gratter tous les 3 pendant un temps certain. Richard en a marre et décide de partir vers l'Est en espérant reprendre sur les ravines de l'autre cote du village de serres. Je continue a m'accrocher avec Paolo qui est maintenant plus bas que moi quand je prends une bonne pompe dans laquelle je suis tout seul. Je le préviens et à peine me rejoint-il, qu'une escadrille de rapaces de la ligue anglaise se rue sur nous. En quelques secondes, je suis au milieu d'une  grappe dans laquelle je n'ai pas envi d'être et je m'échappe en attendant qu'ils continuent leur route vers la prochaine balise. Grosse erreur car une fois le cycle finit, Paolo est partit également et je me retrouve tout seul aux antennes sans pouvoir monter. Je temporise donc alors que Richard finit par se poser pas très loin de là, de l’autre cote de la vallée. Paolo continue avancer vers le Nord, vers Aspres et j'essaye de me refaire. J’arrive a reprendre enfin un peu et je continu également vers le Nord. Ne connaissant pas le coin, je vais prendre pas mal de mauvaises décisions et je n’arriverai pas a passer ce col de m…. au nord de Serre. Je fais demi-tour et je traverse la vallée en pensant me refaire dans les fameuses ravines mais comme Richard plus tôt, je ne trouve rien et je pars me poser dans un champ a la sortie du village. Une aile est déjà là a mon arrivée: un anglais super sympa, puis un tchèque vient se poser et enfin un autre compétiteur anglais un peu plus tard. Je vais rentrer à Laragne avec la récup des anglais tandis qu’un énorme camion au plaques tchèques vient récupérer son compatriote…Je n’ai pas de nouvelles de Paolo qui m’appelle un peu plus tard pour me dire qu’il s’est vachè a Aujour sur le retour d’Aspres…Je m’apprête a partir le récupérer quand il me prévient que lui aussi se fait ramener par une récup anglaise…Le soir nous mangeons tous au camping et cela marque le début une série de repas très arrosés qui va durer toute la semaine. Raymond arrive en camping dans la soirée…Il me suivra un peu plus tard jusqu’au gite où nous attend une autre bouteille de dingue débouchée un peu plus tôt par JC qui a eu la gentillesse de m’en garder pour me la faire gouter. Je partage avec Raymond et les lorrains de retour avec Piero et Julien qui viennent d’arriver, font peter la mirabelle...Pauline arrive accompagnée d’Anne-Sophie et le temps de gouter quelques produits bio sous le porche ;o) nous allons nous coucher pour Day 1 !

Lundi – Day 1

Apres la finalisation des inscriptions, la récupération des T-shirts et le briefing au PC, nous partons sur Aspres en espérant éviter la Ligue Anglaise…Le ciel est bâché et il y a pas mal de vent ! Raymond essaye son harnais et me confirme qu’il ne pourra pas voler cette semaine. A priori, il s’est fêlé une cote en se posant samedi lors de la dernière manche du championnat. Merde, je perds mon binôme ! Je demande donc à Piero, notre nouveau champion national, s’il veut bien me prendre sous son aile avec Julien avec qui j’ai déjà volé lors d’une nationale en Avril. Mon équipe du jour sera donc avec Piero et Julien. Manolo et Fernand seront également en fréquence avec nous. Aujourd’hui on enroule à droite ! Malgré un léger travers Est au déco de Longeagne, Piero décolle en premier et je m’envol presque tout de suite derrière. Il m’annonce que ca monte en ligne droite en route vers les antennes. Il est donc inutile d’enrouler. Julien, Manolo et Fernand décollent également. Je suis dans la quille de Piero tel un petit poussin et nous avançons vers l’Est mais Julien n’arrive pas a monter et Piero part essayer de l’aider a se refaire. Je temporise en attendant et j’enroule avec Manolo et Fernand au niveau des antennes. Piero revient puis repart car Julien n’arrive décidément pas à s’en sortir. Il n’est pas en forme et finira par aller se poser peu longtemps après. Je me rends compte a ce moment là que ma radio ne fonctionne pas en émission mais que la réception fonctionne. Tous les pilotes décollent au fur et a mesure et le ciel est remplit d’ailes. Cela fait plaisir de voire autant de monde mais la crête n’est pas très longue et le secteur devient vite assez busy. Piero tente une première percée vers Aujour, suivit de Manolo et Fernand. Le temps de faire quelques tours de plus pour compenser les perfs de mon aile, je les suis également, le plafond est a peine a 2000m. Quand j’entends que Piero fait demi-tour, j’en fais de même et on se retrouve tous sur la crête d’où nous venons. J’enroule alors un long moment avec Paolo et son binôme, Helene. Les ailes commencent a se poser au fur et a mesure sur l’aérodrome d’Aspres tandis que j’entends en radio que Piero et les Lorrains refont une tentative (Manolo arrivera jusqu'à Aiguines). J’essaye de m’extraire mais je fais demi-tour une nouvelle fois. Finalement au bout de plus de 3 heures de vol et alors que la majorité des autres pilotes ont posés, j’en ai marre d’être en l’air et je décide de partir vers Laragne. Tant mieux si ca passe, sinon, j’irai poser ! Je pars donc en transition; je perds peu au début puis ca dégueule franchement. Presque arrivé, je me rends compte que je ne passerai pas le col (c’est en fait le même que la veille mais de l’autre coté !) en face de moi, et, vu mon altitude, je préfère faire demi-tour pour aller me poser avec les autres au ‘but’, a Aspres où j’arrive très bas par le Sud, trop court pour une approche académique. Le vent est Est-Sud-Est a l’atterro et il me serait très facile de poser dans la partie Est de la croix mais on n’a pas le droit. Je continu donc vers le Nord en serrant les fesses et en ralentissant ma vitesse pour être en taux de chute mini. Je fais un dernier virage très bas, bien à plat pour me poser dans l’axe du vent…Ouf…tout se passe bien et malgré un poussé final en légère sous-vitesse et avec un léger vent de travers, je finis sur les pieds sous les yeux et la camera de Manolo, Raymond et Bernard K qui me félicite pour mon ‘atterro de warrior’: ‘Ca fait plaisir a voire’ me dis Bernard en souriant ! Malgré tout, je ne suis pas content de mon approche et j’explique a Raymond que j’avais hésité a poser dans la branche Est qui nous est interdite. Il me répond que j’ai très bien gérer mon affaire mais qu’en effet, la prochaine fois, je me dois de garantir ma sécurité même si cela veut dire de poser sur le coté de la piste principale ! Julien va mieux mais j’apprends que Piero n’est pas arrive a rentrer au but; Il a du essayer de partir bien plus loin…Antoine nous a rejoint mais ne peut pas participer au challenge car il s’est fait mal a une épaule. Il ‘ausculte’ brièvement Raymond et lui confirme qu’il fait bien de ne pas voler car cela peut être ‘fatal’ au moment du pousse final ! Le temps de plier les ailes, je repars a Laragne comme je suis venu avec Bernard, Paolo et Fabrice. Apres un petit passage par le gite, nous nous retrouvons le soir au camping pour manger et…boire…beaucoup ;o)

Mardi – Day 2

Mardi matin, après le briefing, vu le Nord-Ouest, nous décidons de monter au petit déco Nord de Chabre… Ce jour la, je devais faire équipe avec Paolo et Helene (Stella étant sur notre fréquence également). Les équipes changent tous les jours de composition et de nombre aa cause du manque de pilotes confirmés : Pour une fois, les ‘jeunes’ sont plus nombreux que les anciens (en plus, Antoine, Raymond et Francois sont blesses et Piero repart au Luxembourg…)! La Ligue Anglaise s’installe au déco du haut. Ils ont prévus une manche vers le Sud qui sera, finalement annulée après 3 retours à la pente (dont un juste sous nos yeux). Le ‘staff’ du challenge CND décide d’annuler notre manche également alors que toutes les ailes sont montées. Certains replient alors que Piero décolle en rase motte (voir la vidéo de Manolo) pour aller se poser au camping peu après. Il repartira pour le Luxembourg comme prévu un peu plus tard dans l’après-midi. Le reste du team Lorrains décollent aussi pour aller se poser à l’ile d’oriane. Même si nous savons que cela ne sera pas forcement agréable en l’air, Paolo, Stella, Piotr, Pete et moi-même ne voulons pas replier. Le vent se ré-axe de temps en temps ; il suffit d’attendre et d’être prêt. Paolo décolle, et au moment d’y aller, je m’aperçois que je peux émettre mais pas recevoir en radio (a l’opposée de la veille! Je m’apercevrais a l’atterro que le volume était coupé ;o)). Je me mets donc sur le coté pour trifouiller mes câbles et Stella décolle, puis Pete. Je décolle dans la foulée et je sens un thermik turbulent sur la gauche, au niveau de la cassure entre la falaise et les arbres. Pete est sur ma droite mais il n’ose pas enrouler, impressionné par cette fameuse falaise. J’attends qu’il soit passé avant de pouvoir aller attraper cette bulle (aujourd’hui c’est encore à droite qu’on enroule). Je passe tout de suite au dessus du déco des anglais mais les conditions sont comme prévus : Turbulentes ! Je m’apprête a partir vers l’Ouest quand je vois Stella en revenir. Je suppose qu’elle va se poser et je décide de la suivre pour aller me poser au camping. Une belle approche et un poser parfait avec beaucoup de vitesse que j’ai eu la présence d’esprit de filmer ;o) Paolo est là et me sort une bonne bière de moine trappiste bien fraiche qu’il sort du Kalifornia et que je vais partager avec Piotr qui a finit par décoller derrière moi et qui se pose également au camping quelques minutes plus tard. Pierre G mon pote du DCBSL vient d’arriver au camping après être passe par St Andre en chemin où ca ne volait pas non plus ;o) Le temps de passer pendre les maillots au Gite, on va se poser aa la piscine du camping avant de faire l’apéro alors que quelques pilotes sont allés voler a Mison avec un bon dynamique !  L’apéro se transforme en repas très arrosé et bien réussit. Aodren arrive avec son Bus en fin de soirée juste a temps pour nous dire bonjour et regarder une petite vidéo pendant que d’autres s’envoient en l’air sur le trampoline…

No comments:

Post a Comment