Videoz

Loading...

2013-04-15

13.04-13-14 - Trofeo di Manalotte @ Cuneo


Results
 

Avec les prévisions météo catastrophiques pour la première compétions de la saison à Bassano il y a une 15 de jours, aucun membre de l'équipe PACA ne s'était déplacé et cette compétition Internationale représente donc la première sortie de la saison pour l'équipe. Apres plusieurs semaines sous la pluie dans le sud est, nous sommes donc une 10 pilotes de l'équipe de Ligue a faire la route le week end dernier pour l'édition 2013 du trophée de Manalotte @ Cuneo.

A 3 heures de route a peine des alpes maritimes, je découvre pour la première fois le décollage de Manalotte, au cœur de la petite station de ski des pré-alpes Italiennes qui domine toute la Plaine du Po et offre une vue imprenable sur le Mont Viso, culminant a 3841m a une bonne 100 de kms a vol d’oiseau de l'autre cote de la vallée.

La moitie de la squadra Italiana, championne du monde est présente avec Christian, Suan et Davide ainsi qu'une belle brochette de Top Guns italiens. En tout, c’est plus de 40 pilotes qui sont venus voler.

Samedi: Day 1- Task 1

Le plafond n’est pas exceptionnel avec 2000m alors que le déco est a 1741m et un voile en altitude empêche la convection. Il n’y a quasi pas de vent MTO, la brise au déco est inexistante et je décide d’enlever mon lest pour décoller en sécurité (ce qui s’avérera être une très bonne décision pour le déco mais pas franchement pour le vol). Une manche assez technique de 92Kms est lancée avec le but fixe a Mondovi. Je casse la fermeture éclair ventrale de mon harnais juste avant de décoller ; Le temps d’essayer de bricoler, le gros des pilotes sont déjà sur le parcours…tant pis, je volerai sur les sangles de sécu! Guillaume est déjà en l’air depuis un moment. Je décolle enfin après une course qui me parait interminable et je fais le plafond tout de suite balisant le thermique pour les autres qui décollent juste derrière. Nous partons en transition avec Paolo vers la Start a une vingtaine de Kms.

Je ne suis vraiment pas a l’aise avec mon harnais pete et je me rends compte que j’ai fais une merde en rentrant la route car mon compeo me dira de faire demi-tour durant tout le vol. Paolo rate le premier relais et n’arrivant pas a chopper le thermik dans lequel je refais le plafond, il devra se poser peu après. Idem pour Marc. J’arrive a la Start ou je retrouve un bon plomb quand je vois arriver la grappe de tête comme des fusées. Ils viennent se jeter en dessous pour chopper la pompe après avoir tourne B1. C’est la première fois que je suis au dessus d’une grappe de tête et c’est impressionnant de les voir enrouler. Une fois au plafond, je continue vers B1 tandis qu’ils repartent dans l’autre sens. J’ai déjà plus de 10Kms dans la vue et je n’ai pas encore fait B1 ;o)

Christian et Claude me rejoignent. Claude nous largue en transition et on rattrape Guillaume un peu avant B1. J’avance pourtant pas mal du tout mais c’est le début de la fin. Je suis malade avec le nez bouche depuis plusieurs jours, ma position de vol est vraiment trop désagréable avec la boucle de sangle qui me fait mal au sternum et sans mon lest, je me fais pas mal balader dans les thermiks printaniers…Bref je fatigue déjà et me déconcentre rapidement.

Je ne sais pas pour quelle raison je ne suis pas Christian et Guillaume qui continuent a avancer et je m’enterre avec un Icaro et un T2C au dessus d’une carrière qui ne donne rien. B1 est juste la de l’autre cote de la vallée mais je perds patience et le fait que Guillaume ne peut pas émettre et que Christian n’annonce rien en radio depuis qu’il est devant (il fait tout le reste du vol ‘en survie’) ne me motive pas a continuer…Je vois une aile posée (Vittorio) dans un champ, et je décide d’en faire de même. L’icaro me suit tandis que Guillaume se pose 3 kms plus loin et Christian juste après B1.

Malgré une masse d'air bcp trop stable pour la saison sur ce site (dixit Vittorio), les pilotes de l'EDL ne se débrouille pas trop mal comparativement au reste des pilotes. Il fallait savoir être très conservateur et avancer doucement pour assurer les relais. Un seul pilote au But: Christian Ciezch!

Dimanche: Day 2 - Task 2

Comme prévu par Claude, la masse d'air est meilleure que la veille, le plafond monte a 2300m, le voile disparait, les cums commencent a former plus tôt mais le vent toujours quasi nul et changeant de directions complique pas mal les choses et retarde le décollage de bcp de pilotes. On part pour une manche en zig zag un peu moins longue que la veille avec le but toujours a Mondovi. Je suis le premier des français a décoller. J’avance seule et assez vite car je sais qu’avec mon harnais je ne vais pas durer longtemps. Je prends la première Start puis B1…toujours seul. Je m’y enterre un moment avant de retrouver une belle pompe tandis que Paolo doit se poser très tôt suite a un pb de vario. Je sens déjà la fatigue et la douleur de la boucle sur le sternum, mon nez se rebouche et mon cerveau s’embrume ;o) Marc et Serge me rejoignent. Marc part sur B1 et moi sur B2 mais je prends la mauvaise décision de partir vers la plaine aux lieux de revenir vers les reliefs. Je bascule dans la vallée d’après car j’avais repéré une aile s’y poser a l’aller. Je trouve une pompe juste la dans la combe ou elle était déjà la veille. Elle est mal organisée vu l’altitude et j’ai pas la motivation pour m’accrocher. L’aile que j’avais vu se poser est déjà pliée mais un rigide qui vient de s’y poser me donne envie de faire la même chose et je prends la décision de le rejoindre. Le rigide c’est Roger qui a aussi pete son harnais ;o(

Pas mal de pilotes font le but mais un seul Français, Guillaume qui sauve l'honneur et finit 10eme de la manche derrière tous les kadors!

Au général, Guillaume termine donc 13ème pour la Classe 1 (Souple) et Claude termine premier pour la Classe 5 (Rigide)! Bravo a tous les 2...

Bons vols et bon vent...Erick

No comments:

Post a Comment